La Grande-Guerre racontée par les Poilus nous poilus notre site,notre histoire
La Grande-Guerre racontée par les Poilus

Meteo 22 fevrier 1914

 

Résultat de recherche d'images pour "soldats 1418"

_________________

Un véritable ouragan dévaste Lyon

le 22 février 1914


L' Exposition Internationale en partie à terre

Tout le pays fut balayé les 21 et 22 février 1914 par une incroyable tempête. On parla même d' un véritable ouragan. La ville de Lyon et ses environs furent parmi les secteurs les plus touchés et dévastés. Les dégâts furent considérables en ce 22 février. Dès le matin l' ouragan s' est abattu. Toutes les constructions légères et les charpentes de l' Exposition Internationale furent emportées par le vent violent. Les dégâts causés dans l' enceinte de l' Exposition Internationale furent dès le début évalués à 600 000 francs puis très vite à 1 million de francs. Fort heureusement l' immense hall central entièrement construit en fer a pu résister aux bourrasques. Il n' en fut pas de même de tous les pavillons construits en bois. Tous excepté celui des colonnes furent renversés par le vent. Au sol on ne comptait plus les amas de poutres effondrées, de planches et de divers matériaux.

Sur les quais du Rhône dont dans le secteur de Perrache plusieurs imposants peupliers s' effondrèrent sous les rafales sur la chaussée et provoquèrent la rupture des fils des tramways tout en bloquant les voies. Il a fallut débiter sur place les arbres. De nombreux ateliers, garages automobiles et autres magasins ont eu leurs vitrages détruits par la chute de cheminées et de tuiles.


L' aérodrome de Bron, centre militaire de l' aéronautique, situé à quelques kilomètres de la ville prit de plein fouet cette tempête au point que 6 hangars sur 7 furent détruits et par là même de nombreux appareils furent écrasés, abîmés sous les décombres. Les dégâts furent là encore considérables. Tout fut saccagé et les pertes estimées à 500 000 francs. Toute la matinée la violence de l' ouragan fut inouïe d' après les témoignages. Les poteaux télégraphiques et téléphoniques ont été renversés sur la ligne ferroviaire entre Paris et Lyon et ce en 2 endroits. Les trains ne circulèrent que partiellement. Des pylones en ciment armé servant à transporter la force motrice dans les faubourgs de la ville de Lyon furent couchés au sol. Fort heureusement aucun accident de personne ne fut signalé. La pluie s' installant en fin de matinée a pris le relais du vent violent.

 
Dans le reste de la région on a aussi ressenti cet ouragan que ce soit dans l' Ain ( un article reviendra ultérieurement sur les dégâts de notre département), ou bien dans la Loire. Ainsi à St Etienne le vent a soufflé en tempête dès le soir deu 21 février. là encore les lignes télégraphiques et téléphoniques ont subi de sérieux dégâts. On signala plusieurs personnes blessées. Dans la région de Privas le vent a été suivi de pluies abondantes faisant craindre des inondations.


Dans le reste du pays des dégâts furent constatés comme à Marseille, ou Bordeaux.

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 
×